6 jours à Rome

Notre programme

21-26 MARS 2019

Amoureux d'Histoire, vous voilà au meilleur endroit pour démarrer ce printemps 2019 !

J'avais déjà passé quelques jours avec l'école il y a 10 ans et je voulais rendre Jeanne aussi admirative de cette ville. Alors là, j'avais prévu un programme millimétré, tout était tracé jusqu'à ce qu'on reçoive un message qui nous indique que l'avion avait 6 heures de retard...

Alors, on vous présente un programme où on a pas pu tout faire, mais on ne manquera pas de vous parler des manqués.

Voici une carte de la ville, divisée en 7 quartiers. Pour le déplacement, on a eu la chance d'atterrir non pas à Fiuminco, l'aéroport principal le plus grand mais Ciampino, plus petit et moins stressant. En arrivant, vous avez le choix; il y a la navette pour à peu près 7 euros qui vous ramène en ville, les taxis, ou une navette COTRAL ou ATRAL puis le métro et le bus.

Pour ces derniers, le ticket unitaire est à 1,50€ et valable 100 minutes. Il existe d'autres alternatives, avec des tickets valables 24h, 48h, 96h, ou une semaine. On opte pour le dernier. Le transfert se fait en moins d'une heure et on arrive dans notre auberge de jeunesse qu'on recommande à 200 % ! Roxena House, à 50 mètres de la gare centrale de Rome, Termini.

Revenons à nos moutons; même si le réseau des transports en commun n'est pas optimal, notamment avec seulement 3 lignes de métros dont une récente en raison de la peur de tomber sur de nouvelles ruines s'il fallait creuser, le ticket hebdomadaire à 24€ nous a bien servi. On démarre donc avec la première journée à 17h au lieu de11h, sous une météo splendide et très estivale.

Jour 1

Colosseo

Basilique sainte marie majeure

Santa maria maggiore

Rome est aussi les ville des églises. Pour ce premier édifice religieux, on en prend plein la vue ! Cette basilique est l'une des 4 majeures de la ville.

1/3

Basilique Saint Pierre aux Liens

San Pietro in Vincoli

1/2

Pour cette deuxième basilique, ne soyez pas surpris, quand on passe devant dans la rue, on se demande si c'en est une mais une fois à l'intérieur, vous serez surpris par sa taille. Elle est particulièrement connue pour abriter la statue de Moïse réalisée par Michel-Ange.

Ludus magnus

Beaucoup trop sous-côté, peut-être aussi à cause de sa proximité avec le Colisée, Ludus Magnus est en faite, ou plutôt était une des 4 caserne de gladiateurs construites par Domitien. C'est le genre de vestige que vous trouverez en marchant dans Rome, sans jamais en avoir entendu parler, tellement cette ville est historiquement riche.

Aujourd'hui la visite du quartier du Colisée était associée aux classiques romains à savoir le Colisée et le Forum entre autres, malheureusement avec le retard du vol c'était trop tard et ça nécessitait une modification de tout le programme. On se contente donc de le longer, mais pas d'inquiétudes, on s'y attardera le dernier jour...

Le monument à Victor Emmanuel II

Il Vittoriano

Cet imposant monument construit en plus de 40 ans, sur la place Venise, au trafic des plus denses, représente le premier roi d'Italie au centre, et les 16 régions du pays derrière. Il symbolise l'unification de l'Italie.

L'accès au monument et au musée est gratuit mais comptez 7 euros si vous voulez monter tout en haut, tarif de moitié pour les mineurs.

Capitole

Voilà une des 7 collines de Rome. La Place du Capitole a été le cœur religieux (temple de Jupiter, Junon et Minerve) et politique de la Rome antique. Le rôle politique de la place du capitole est devenu le siège du gouvernement de la ville.

1/3

Théâtre de Marcellus

Teatro Marcello

Un nouveau monument antique, construit par Auguste et offert à son gendre au champ de mars, sympa le beau père. Ce qui est étonnant c'est qu'à travers le temps il fut transformé en forteresse et aujourd'hui en palais. C'est un peu le mini-Colisée.

Direction le quartier de Monti centre pour un moment un peu insolite, qui arrivait au bon moment !

Ice club

Le principe est assez simple. Lâchez 15e, pour l'entrée et une conso. Enfilez une combinaison anti-froid et passez d'une température de 25 degrés à -5 !

L'expérience est unique, le bar est assez petit mais très travaillé, tout en glace, même le verre en forme de cône dans lequel vous buvez !

De plus le personnel est sympa et il ne vous faudra que 5 euros pour un cocktail supplémentaire !

Retrouvez ce lieu dans notre article 'Insolites' à Rome ici.

La base

On finit la première journée avec notre restaurant coup de cœur de la capitale, qui fut notre premier et aussi dernier du séjour. Atypique, le cadre est superbe, souvent bondé mais toujours agréable avec une carte de tout les plats de l'Italie, il y en a pour tout les gouts. Cet endroit est vivant, a une histoire et regorge d'objets en tout genres.

Allez, buon appetito !

Bon, niveau itinéraire, à vous de l'adapter, ce n'est peut-être pas le plus optimal mais à vous de voir.

Quoi qu'il en soit, première petite journée qui s'achève, on a déjà eu très chaud, surtout pour un mois de mars et ça continuera, pas moins de 30 degrés toute la semaine !

Demain on se lève tôt, c'est la plus grosse journée du séjour !

Jour 2

Vatican

Place saint-Pierre

Piazza San Pietro

Debout ! Grand soleil on ingurgute le petit déjeuner au rez de chaussée et c'est parti, métro ligne B vers le micro-état du Vatican ! Nous voilà très vite au centre , sur la place Saint-Pierre avec ses magnifiques fontaines. Ici, tout est arrondi et bondé de monde, c'est sûrement la matinée où on a du le plus avoir de patience tant il y avait du monde, pourtant on est pas mercredi, le pape ne pointera pas le bout de son nez à sa fenêtre.

1/3

Cette matinée est sûrement celle des regrets. La gratuité de la basilique provoque une file d'attente quotidienne très longue, qui fait le tour de la place. J'avais déjà vu la basilique il y a 10 ans et ça vaut plus que le détour. Malheureusement, on a pas eu le temps nécessaire et on a opté pour l'attente du musée du Vatican, quelques rues derrière, mais à comparer on aurait inversé le choix.

Musée du Vatican

Musei Vaticani

C'est sûrement l'un des plus grands musées qu'on aie fait et pas qu'en Italie. Il se décompose des jardins, de beaucoup de musées sur différents thèmes (cartes du monde, sculptures, peintures), de la chapelle Sixtine, en finissant par l'escalier de Bramante, impressionant.

Le seul gros bémol là encore c'est la foule, et tout ces groupes, c'est compliqué d'avancer et de circuler.

Pour les tarifs, comptez 16€, pensez à improviser une petite carte étudiante pour passer à 8€...

1/3

Panthéon

Fontaine de Trevi

Fontana di Trevi

Cette fontaine est la plus grande de Rome, un classique, un passage obligatoire. Elle a été construit il y a plus de 250 ans. Vous connaissez sûrement le dicton 'tout les chemins mènent à Rome'. L'origine date d'un film de 1954 qui dit:

  • Si vous jetez une pièce : vous reviendrez à Rome.

  • Si vous jetez deux pièces : vous trouverez l’amour auprès d’une belle italienne (ou d’un bel italien).

  • Si vous jetez trois pièces : vous vous marierez avec la personne que vous avez connue.

Chaque jour, c'est à peu près 5000 euros qui y sont jetés par les touristes, argent qui sert depuis 2007 à des fins caritatives. La foule est dense mais le spectacle est beau.

Basilique Santa Maria Sopra Minerva

Basilica di Santa Maria Sopra Minerva

1/5

Située juste à côté du Panthéon, cette église est la seule à Rome du style gothique. Elle date du XVè siècle et sa petite place attire l’attention par l’original monument qui orne son centre, un éléphant portant un obélisque.

Panthéon

Voilà encore tout un symbole de Rome. Détruit pas un incendie en 80 ap. JC un peu plus de 100 ans après sa construction, il fut reconstruit entre 118 et 128 ap. JC sur l'ordre de l'empereur Hadrien. Le Panthéon est aujourd'hui un incontournable de la capitale, son accès est gratuit, ouvert à tous. Vous serez étonnés de voir que le sommet est ouvert et qu'il pleut à l'intérieur en cas de mauvais temps.

1/3

Église Saint-Louis-des-Français de Rome

San Luigi dei Francesi

On arrive bientôt place Navona, mais sur le chemin on croise l’église nationale de France.

Sa construction fut financée par les rois de France entre 1518 et 1589. Elle est consacrée à Saint Louis, roi de France (Louis IX).

Place de Navone

Piazza Navona

Le soleil se couche, on arrive au meilleur moment sur la place la plus grande et l'une des plus connues de Rome, la Place de Navone. La foule est toujours aussi dense mais le cadre est apaisant. De nombreux artistes de rue ou peintres sont ici avec l'imposante fontaine. Profitez en pour vous faire faire une petite caricature, ça vaut le passage !

Champs de fleurs

Campo de' fiori

Encore une place principale de Rome, elle sert de marché à fleurs le matin mais est aussi très vivante le soir avec ses terrasses et restaurants bondés.

La deuxième partie de la journée est presque finie, mais les chats de Jeanne lui manquent déjà beaucoup alors rendez-vous dans leur QG de la capitale.

Sanctuaire des chats

Largo di Torre Argentina

Vous ne rêvez pas, on est bien dans la zone archéologique de la Curie de Pompée où fut assassiné Jules César. Pour palier à la surpopulation de chats errant et malades dans les rues de la capitale, certains centres comme celui-ci ont ouvert (1994 ici) pour soigner les félins et servir de refuge. Ils seraient aujourd'hui environ 250 à se balader nuit et jour dans ces vestiges.

Retrouvez ce lieu dans notre article 'Insolites' à Rome ici.

Église du Saint Nom de Jésus

Chiesa del Gesù

Encore un magnifique édifice proche de la place de Venise, construite en 1584, baroque.

Le quartier Navona-Panthéon est vraiment très agréable, on vous le conseille grandement pour ralentir la cadence et profiter. Nous, on file vers le sud-ouest pour le 3ème quartier de la journée, on vous l'avait dit aujourd'hui c'est chaud !

Trastevere

porta Portese

Pas de cliché, c'est une grande porte qui marque le début du quartier Trastevere.  Prenez la ligne B du métro (bleue) jusqu'à l'arrêt 'Pyramide'. Vous sortirez à la pyramide Cestius qu'on verra plus tard. Prenez alors le bus jusqu'à la porte. Entrez dans ce quartier, qui ressemble plus à une zone désaffectée au départ, mais n'ayez crainte, avancez.

Place Sainte Marie

Piazza di Santa Maria

Cette place est très belle et pleine de vie, arrêtez vous pour manger une pizza avant une belle montée, le Janicule.

Janicule

Terrazza del Gianicolo

En montant et longeant le parc du Janicule, surnommée la 8ème colline de Rome tant elle fait partie intégrante de la ville, vous arriverez à un des plus beaux point de vue de Rome. Je vous mets un cliché de jour car les nôtres, vers 23h ne rendent pas bien mais de jour comme de nuit la vue est imprenable !

Redescendez vers le centre et les rues piétonnes pour aller boire un verre, veillez juste à l'heure pour ne pas rater les derniers bus/métros. Rapprochez vous des arrêts de bus en longeant le Tibre, le fleuve très discret de la capitale.

Voilà ceci marque la fin de cette deuxième journée très chargée.

Jour 3

Initialement, cette troisième journée était la plus soft, la moins chargée. Mais, -oui il y a souvent un mais en city-trips- il faut bien rattrapper les immanquables du premier jour. On place donc le contenu du 6ème jour, à savoir les quartiers sud, dans la matinée du 3ème jour, avant de reprendre le planning initial dans l'après-midi, à savoir les quartiers nord.

C'est parti, métro direction Circo Massimo !

Testaccio

Thermes de Caracala

Terme di Caracalla

Situées au pied de la colline de l'Aventin, les imposantes ruines des thermes de Caracalla vous permettront de découvrir les vestiges de ce qui fut l'un des plus grands et des plus riches établissements thermaux de l'empire romain, pouvant accueillir 1600 personnes. Ils furent construits par les hommes de l'empereur Caracalla, entre 212 et 217 après JC.

Pour les tarifs, comptez 8€, 4€ annoncés pour les 18-25 européens, mais on a payé simplement 2€ pour ce superbe site.

1/4

Circus Maximus

Circo Massimo

Ici étaient organisés les combats sanglants de gladiateurs de la Rome antique. Long de 600 mètres et large de 150, il était le plus vaste à l'époque. La circulation y est libre, plusieurs groupes s'y retrouvent pour jouer au football ou pratiquer une séance de yoga.

Bouche de la vérité

Bocca della Verità

Ce disque de marbre représentant un dieu marin, datant du Ier siècle après J.-C, attire chaque année des milliers de touristes qui viennent défier sa légende. Le disque est principalement connu pour sa légende médiévale : c’est un détecteur de mensonge. En effet la légende explique que la bouche du visage se ferme si une personne y place sa main et dit un mensonge. Une autre histoire raconte qu’elle aurait été utilisée au Moyen âge comme Jugement de Dieu. Un bourreau se cachait derrière le disque avec une épée tranchante prêt à frapper. Vu la queue qu'il y avait on a pris la photo derrière le grillage.

Retrouvez ce lieu dans notre article 'Insolites' à Rome ici.

Le trou de la serrure

C'est parti pour la montée de la colline de l'Aventin. Arrivés en haut, se trouve une grande porte. Derrière celle-ci se trouve l'ambassade Maltaise. A travers sa serrure, vous apercevrez une allée du jardin intérieur du Prieuré; au bout d’un tunnel de plantes grimpantes vous verrez la coupole de la Basilique Saint-Pierre qui se détache sur le ciel, souvent bleu. Faites la queue, le coin commence à être connu.

Retrouvez ce lieu dans notre article 'Insolites' à Rome ici.

1/4

Pyramide Cestius

Piramide di Caio Cestio

Cette pyramide est en réalité la tombe d’un préteur romain. Du temps de l’empereur romain Auguste, l’Egypte fut intégrée à l’Empire en l’an 30 av. J.-C. Au total, 4 pyramides s'érigeaient dans Rome, mais uniquement celle-ci a survécu au temps.

Marché de Testaccio

Mercato Testaccio

On continue dans les quartiers sud et quoi de mieux à l'approche du déjeuner qu'un marché culinaire pour se mettre en appétit?

Le marché Testaccio propose toutes sortes de produits, les allées sont larges, la foule n'est pas très dense, c'est agréable. Il est ouvert du lundi au samedi de 7h à 14h, et même jusqu'à 18h le vendredi.

Après 3 jours, on en a mangé des pâtes, sous toutes formes, des pizzas, mais il est l'heure de notre spécialité Italienne du séjour, à 2 rues d'ici.

Trapizzino

L’enfant illégitime d’un tramezzino (le sandwich de pain de mie triangle) et de la pizza, inventé par Stefano Callegari. Une pâte à pizza bien épaisse, levée et alvéolée, taillée en triangle, chaude et croustillante et fourrée de garnitures à l’accent italien : tripes à la menthe, pollo alla cacciatora (poulet chasseur), stracciatella et anchois, morue alle puttanesca…  Du street food Italien dont tout le monde raffole !

Les trapizzinos sont une belle invention qui se savoure dans ce superbe 'fast-food' avec un personnel super accueillant, c'est super bon avant de mettre les voiles vers le nord !

Barberini

On prend le bus pour changer de paysage encore une fois, direction le Nord avec ses places et son parc magnifique.

Place Barberini

Piazza Barberini

On arrive sur la colline du Quirinal, sur la place Barberini. Les bâtiments qui l'entourent remontent au XVIe siècle, mais ont été reconstruits. Sur la place, se trouve côté sud le Palais Barberine, du XVIIe siècle, construit pour le cardinal Francesco Barberini. Au centre se dresse une célèbre sculpture du Bernin : la Fontaine du Triton, datant de 1642-1643.

Musée et crypte des Capucins

Museo e Cripta dei Cappuccini

On arrive dans le glauque. J'avais lu quelques articles sur le net d'un musée pour le moins étrange, allons y jeter un coup d’œil. La façade du bâtiment est déjà très froide.

Initialement, c'était une simple église d'un monastère capucin. Les moines étaient bien ici, c'est les évènements qui ont accompagné leur mort qui en ont fait un musée. Vous trouverez une grande partie explicative de leur mode de vie et pas moins de 6 pièces remplies entièrement des ossements des locataires du lieu du XVIIème siècle à 1870.

Les photos sont malheureusement interdites...

Mais cette visite est vraiment impressionnante.

Pour les tarifs comptez 8,50€, 5 pour les mineurs et plus de 65 ans.

Retrouvez ce lieu dans notre article 'Insolites' à Rome ici.

Place d'Espagne

Piazza di Spagna

1/3

Encore une place très connue de la capitale. Bon l'inconvénient là c'est qu'on est samedi, et le week-end on ne parle plus de forte affluence mais carrément de bouchons, à pieds...

On va rejoindre la place du Peuple (piazza del popolo) par les rues commerçantes, ou plutôt de boutiques de luxe. Le Nord semble plus riche et moins traditionnel que le sud.

Place du Peuple

Piazza del Popolo

1/3

Bon, celle-ci on peut y circuler. Circulaire, ce bel ensemble comprend des fontaines, des églises et un obélisque pour orner son centre. On s'y reposera un peu plus tard, on a réservé (peut-être inutilement) la Villa Borghese. Alors on avance derrière la place pour prendre le bus et rejoindre le milieu du parc Borghese.

Villa et Galerie Borghese

Galleria Borghese

On prend donc le bus qui nous amène non loin de la galerie Borghese, en parcourant donc ce très grand et magnifique parc.

Arrivé au musée on se rend compte qu'on peut avoir des places bien moins chères que celles que j'ai réservé sur le net (bon c'est que 10e mais bon).

Étrangement, on fait un rapprochement avec le musée du Vatican, mais cette galerie est très brève, et bien sur-estimée. Beaucoup de gens chics, beaucoup de manières, on ne s'y attarde pas longtemps.

1/4

Pincio

Passeggiata del Pincio

1/4

Le soleil ne va pas tarder à se coucher, après être revenu vers l'entrée du parc à pieds, on arrive au meilleur moment pour voir le 2ème point de vue et celui-là aussi vaut le détour. Essayez de vous frayer un chemin pour prendre vos plus belles photos de la place du peuple et du panorama arrière. Après ça, il nous reste plus qu'à nous poser en terrasse sur la place. Pour le restaurant, après des heures d'attente, et des essais infructueux, on en trouve un, pas bondé quartier Colosseo, en face de la Base, Trattoria Da Valentino. Même trouver un restaurant c'est compliqué le week-end ici.

Si vous êtes entre potes, vous pouvez essayer ces 2 boîte de nuit là: Cabala ou Shari Vari Play House.

Fin de cette troisième journée.

Jour 4

Dépaysement total - Go out - Vamos à la playa

On profite de ce dimanche pour totalement quitter les sentiers battus. Dépaysement total, enfin surtout à partir de l'après-midi puisque dans la matinée on se rend dans la ville antique d'Ostie, Ostia Antica.

Ostie Antique

Ostia antica

Vous mettre moins d'une heure pour y aller. Prenez la ligne B du métro jusqu'à l'arrêt 'Porta San Paolo'. Descendez et prenez un train régional (qui sont identiques au métro) en direction de 'Cristoforo Colombo'. 'Descendez à 'Ostia Antica' et il vous restera juste 5 minutes à pied pour arriver à la billetterie du site.

Vous entrerez dans une ville plutôt bien conservée de plusieurs centaines d'hectares.

Entre le théâtre, le Capitole et les différents sanctuaires entre autres, c'est magnifique, espacé, agréable, même pour les enfants qui pourront courir partout sans devoir se retenir, il y a un petit air de Pompéi par endroits.

Comptez quelques heures pour profiter au maximum du domaine, 10€, 2€ pour les 18-25 ans de l'UE, et gratuité pour mineurs. On passe donc 2 bonnes heures avant de reprendre le train vers la côte.

1/8

Ostie

1/6

Revenez sur vos pas à la gare et partez en direction toujours de 'Cristoforo Colombo'. On est sorti à l'avant dernier arrêt mais on vous conseille plutôt de sortir à 'Stella Polare', vous serez plus près du centre. Prévoyez aussi votre pique-nique, parce qu'un restaurant un dimanche midi à Ostie, si vous n'avez pas réservé vous pourrez attendre longtemps, très longtemps avant de finir au macdo sans bornes pour être servi à 16h après une heure d'attente. Non non, ça ne sent pas le vécu...

On en a donc profité pour réserver très vite pour le soir. Allez chez 'Don Pepe', pour déguster une succulente... paella ! Oui on vous l'avait dit, aujourd'hui c'est dépaysement total, même dans l'assiette. Avant ça, on prend l'apéro devant l'un des plus beaux couchers de soleil au monde, grandiose. Puis on marche jusqu'au port d'Ostie avant de revenir au restaurant.

Il se fait plus de 22h, on rentre pour ne pas risquer le pire niveau horaires des transports, on a bien bronzé, demain c'est journée bikers alors bonne nuit !

Jour 5

Bikers - Termini

De bon matin, on file chez Eco Move Rent, une agence de locations de vélos scooters deux rues derrière notre auberge. On embarque deux vélos pour une journée à 20€ et on file. Bon, on va pas se mentir, on a voulu la jouer sportifs mais au même prix, louez un Vespa, ils en proposent des magnifiques et ça vous rendra encore plus Italien, à klaxonner à chaque feu.

Direction le sud pour une des 4 catacombes à visiter.

Catacombe de Saint-Calixte

Catacombe di San Callisto

On peut visiter 4 catacombes différentes à Rome, dont 2 majeures. Celle-ci est la plus grande. Il s'agit donc de l'ancien cimetière, sous terre, de l'église de Rome, au IIIème siècle ap. JC. Beaucoup de martyrs, 16 papes, en tout, c'est environ 500000 chrétiens enterrés ici. On règle et on nous dirige vers un guide Italien qui parle super bien français, Geoffroy, avec un autre couple pour une visite à 5. La visite durera presque 45  minutes, et qu'est-ce qu'on s'est fait vanné par Geoffroy, nous les ch'tis. On garde encore aujourd'hui un super souvenir de ce moment instructif et convivial, même si on a pas pu faire de photo malheureusement car elles sont interdites pendant la visite.

Comptez 8€, 5 pour les 7-16, gratuité jusqu'à 6 ans.

La route à vélo n'était pas simple jusqu'ici, la route n'était pas large. Direction le quartier des affaires. Buildings et style moderne?

Voilà un Piaggio Ape ! Mode de transport de l'époque, on trouve encore quelques unes de ces mini-camionettes dans la capitale, très pratiques !

Quartier Europe

Esposizione Universale di Roma

1/4

On aurait pu s'attendre à un quartier plus terne et moins beau mais jugez par vous-même...

Il est 13h, allez goûter au buffet de 'l'International', un restaurant avec pas mal de mets asiatiques. Et faîtes une pause dans ce quartier et son parc, un tour de pédalo pourquoi pas. On essaye de repartir en métro car il y a une file avec vélos mais un contrôleur nous explique qu'il y a un créneau spécial pour ça, on repart donc en pédalant vers notre quartier, enfin celui de l'auberge, Termini.

Porte majeure

Porta Maggiore

Elle fut construite en 52 sous l'empereur Claude, supportant l'aqueduc de l'Aqua Claudia à la traversée des via Praenestina et Labicana.

Porte Magique

Porta Magica

Cette porte raconte une légende.

Il faut remonter en 1680, triste période de famines, catastrophes naturelles, et dettes envers la couronne espagnole. C'est en cette période que ce vestige apparait, considéré aujourd'hui comme la plus grande relique de l'alchimie ancestrale. Jadis, cette porte était probablement l’une des cinq entrées de la villa du marquis Massimiliano Palombara.

Un jour, un pèlerin à bout de forces vint frapper aux portes de la villa du marquis pour demander l’hébergement le temps d’une nuit. Au cours de cette dernière, il fut aperçu dans les jardins de la villa en train de chercher un brin d’herbe capable de produire de l’or, avant de disparaître à travers la porte. Il laissa derrière lui des flocons d’or, censés provenir d’une transmutation réussie, ainsi que des feuilles de papier portant des symboles magiques énigmatiques. On dit qu’ils renferment le secret de la pierre philosophale.

Retrouvez ce lieu dans notre article 'Insolites' à Rome ici.

Quartier San Lorenzo

On arrive derrière la gare. Ce quartier pourra vous sembler être le plus pauvre, ou le plus riche, cela dépendra de votre point de vue. Ici, toutes les façades ou presque sont taguées, et beaucoup de belles œuvres de street-art sont visibles partout. Encore un dépaysement.

1/4

Cimetière communal monumental de Campo Verano

Cimitero Monumentale del Verano

On arrive trop tard malheureusement, le cimetière ferme, mais sachez que c'est l'un des plus grand et sûrement le plus impressionnant de la capitale, hormis les catacombes bien-sûr.

la petite maison des hiboux

la Casina delle Civette

Située dans le superbe parc Villa Torlonia, cette maison aux allures louches est aujourd'hui un musée qu'on peut visiter pour 7,50€. Construite en 1840 par Alessandro Torlonia, qui lui donna une apparence de chalet suisse, c’est son neveu, Giovanni Torlona qui y effectua des rénovations et transforma l’architecture de la demeure et en fit une villa d’aspect médiéval avec des vitraux, des portiques et des tours à partir de 1908. En 1914, deux fenêtres représentant des hiboux devaient lui donner son nom actuel, « la casina delle Civette ». La maison fut détruite pendant la seconde guerre mondiale, mais reconstruite par la municipalité de Rome en 1978. De nouveau ravagée par un incendie en 1991, elle fut refaite en 5 ans.

1/8

Quartier Coppède

Quartiere Coppedè

1/5

Le quartier Coppedè est un ensemble de 26 immeubles et de 18 villas qui s’étendent entre la rue Salaria et la rue Nomentana. Il tient son nom de l’architecte Gino Coppedè. Sur l’espace central du quartier, la Piazza Mincio, se dresse la Fontaine des Grenouilles, majestueuse fontaine occupée par douze grenouilles, et qui doit sa renommée à la baignade qu’y firent les Beatles, en habits, après un concert donné dans la discothèque Piper, toute proche

Malheureusement le quartier était en travaux lors de notre passage.

Retrouvez ce lieu dans notre article 'Insolites' à Rome ici.

Le circuit est terminé, nous reste plus qu'à rentrer à l'auberge, se changer, et passer notre dernière soirée dans le quartier Monti non loin de là...

Pour l'itinéraire, je vous ai mis celui à pied puisqu'il n'y a pas celuià vélo sur maps, et on vous l'accorde, à Rome, on est loin des pistes cyclables d'Amsterdam.

Jour 6

Classiques

Pour cette dernière petite journée, il pleut, comme un symbole avant le retour dans le Nord. On va consacrer la matinée aux grands classiques qu'on a manqué le premier jour.

Colisée

Colosseo

Le monument le plus emblématique, c'est le Colisée bien-sûr ! Il y a foule mais on arrive assez vite à l'intérieur. Beaucoup d'expositions se trouvent dans les couloirs aux deux étages et beaucoup de perches à selfies s'entrecroisent vers le centre.

Imaginez, à l'époque, en moins d'un quart d'heure, c'est 50 000 spectateurs qui entraient dans ce complexe. Même si on y organise plus de combats de gladiateurs, le vieil amphithéâtre attire encore 5 millions de touristes chaque année.

Comptez 12€ pour une entrée, 7,50€ 18-25 UE, gratuité pour mineurs. On a payé 2€ chacun nous, ne nous demandez pas pourquoi on ne sait toujours pas...

1/5

Temple de vénus et rome

Il Tempio di Venere e Roma

Le temple de Vénus et de Rome est le plus grand temple par sa superficie de la Rome antique. Construit durant le règne de l'empereur Hadrien, il se situe entre le vieux Forum Romain et le Colisée. Il est intimement lié à la célébration des anniversaires de Rome : la date du 21 avril comme anniversaire de Rome est célébrée chaque année.

​Arc de Constantin

Arco di Costantino

L’Arc de Constantin est le plus moderne des arcs de triomphe qui aient été construits durant la Rome antique. Il mesure 21 mètres de haut, 25 mètres de large et est composé de trois arcs.

Sur les reliefs du monument, réalisé avec des blocs de marbre, on peut voir des statues extraites du Forum de Trajan, quelques reliefs où Marc Aurèle apparaît distribuant du pain aux pauvres, et même une frise célébrant la victoire face aux Daces.

Son emplacement stratégique en fait l'un des monuments les plus visité de Rome.

1/3

Forum et mont Palantin

Foro romano Palatine Hill

1/11

Voilà ce finish !

Pendant près de 1000 ans, cet espace constituait le centre de la capitale du monde. Situé entre le Capitole et le Colisée, il en reste aujourd'hui de nombreuses ruines. Les fouilles ont toutefois révélé qu'il fut construit sur le site d'un ancien marais.

Le complexe est vaste, avec de nombresuses installations, dont certaines encore en très bon état.

Son accès est compris avec le billet du Colisée, et est relié au mont Palantin.

Ce dernier, c'est l'une des 7 colines de Rome. Situé 70 mètres au dessus du Forum, c'est l'endroit le plus vieux de la capitale et d'après la légende, c'est ici que Romulus et Remus furent nourris par la louve, avant que Romulus ne créé la cité éternelle.

On file manger notre dernier restau, le premier sera le dernier, la Base. Puis on retourne à l'auberge récupérer nos bagages  on les remercie pour leur accueil et on file vers l'aéroport.

© Ch'ti's Travels - 2020 - Voyages