© Ch'ti's Travels - 2019 - Voyages

Nin / Pag / Zrce

Notre programme

21 juin 2019

Suite à la réservation de Plitvice du samedi, on inverse donc les programmes du vendredi et samedi.

Aujourd'hui, cap sur le nord ouest.

On va démarrer avec la petite ville de Nin, ancienne ville royale,avant d'aller se baigner sur une des 2 plages de la ville. Ensuite, cap sur l'île aride aux paysages montagneux et désertiques de Pag. Enfin, on ira tester pour vous l'Ibiza croate, un vendredi 21 juin, jour de la fête de la musique, le feu?

Ce programme vous fera voir d'autres paysages, encore du dépaysement !

Nin

La petite ville de Nin est située à une quinzaine de kilomètres du centre de Zadar. Sa vieille ville ne fait que 500 mètres de large. Nin est la première et la plus ancienne ville royale de la Croatie. La ville abrite une architecture et des monuments exceptionnels.

Nin est la plus ancienne ville croate avec 3 millénaires d’histoire. C’était la résidence des rois croates et un port très important durant des siècles. Deux dévastations ont causé sa destruction (en 1571 et à nouveau en 1646) et ont poussé à l’abandon complet et à la désertion de la ville par sa population. Aujourd’hui, la ville compte environ 1700 habitants.

On s'est garé à quelques dizaines de mètres du pont, il est 15h30.

Voilà un petit itinéraire, pas de carte cependant, car tout n'est pas répertorié dans maps.

Knez Branimir

La vieille ville est donc accessible par un pont. Avant ce dernier, il y a la statue de Branimir de Croatie installée depuis 2007; prince ayant vécu au IXe siècle. Il a régné de 879 à 892. Pendant son règne, la Croatie côtière a renforcé et acquis son indépendance, reconnue par le Pape Jean VIII en 879 par une lettre à l’évêque de Nin, alors capitale du dirigeant croate.

Malheureusement, en septembre 2017, une montée des eaux a inondé la cité. Le pont était donc encore en rénovation, on a du contourner le pont et en prendre un autre pour arriver à la Porte Historique de la ville.

Porte historique de la ville

Donja gradska vrata

Voilà la porte d'entrée, où flotte le drapeau croate. Elle marque le début du centre historique de la ville. Continuez le long de la rue principale.

église saint-Anselme

Sveti Anselmo

Au premier croisement, vous ne pourrez pas manquer l'église Sainte-Anselme. C'est le point le plus haut de la ville avec sa tour, elle était la cathédrale de Nin durant le règne des rois croates et plus tard. Elle a été construite au 6ème siècle et restaurée sous le règne du roi Zvonimir en 1070. Elle a subi plusieurs dommages au cours de l'histoire et a pris son aspect actuel au 18ème siècle.

Continuez ensuite vers la droite vers une statue qu'on a déjà vu à Split.

Statue Grégoire de Nin

Grgur Ninski statue

Comme on l'a vu 4 jours plus tôt, on la retrouve forcément ici. Grégoire de Nin, évêque du Xe siècle, a lutté pour imposer le vieux croate comme langue liturgique. Censé porter chance à qui le frotte, son gros orteil gauche brille à force d’avoir été touché.

église de la Sainte-Croix

Crkva svetog Križa

1/4

Inchangée depuis le 9e siècle et l’époque de l’état croates médiéval, elle fut proclamée 'la plus petite cathédrale du monde' par le célèbre architecte anglais Thomas Jackson. Sa beauté sobre domine l’espace et on peut la visiter en seulement 38 pas. Elle a été construite sur les vestiges d'anciennes maisons encore visibles. Aujourd’hui, elle orne le blason et le drapeau du Comitat de Zadar. Le premier jour de l’été (au solstice), l’église accueille le Festival du soleil et de la lumière qui plonge dans les connaissances secrètes des anciens bâtisseurs.

Continuez votre chemin dans cette rue qui vous mène vers l'est, ou plus particulièrement vers l'église sainte-Ambroise. C'est calme, reposant et tellement mignon ici. Aujourd'hui est le jour de nos un an, mais promis cette présence dans l'une des villes les plus romantique d'Europe, ce n'est pas fait exprès...

église de saint ambroise

Crkva svetog ambroza

L'église Saint Ambroise du XIIIe siècle est une belle église à une seule nef présentant des caractéristiques romano-gothiques. Elle est située près de la porte haute de la ville, où se trouvait autrefois le monastère bénédictin de Saint-Ambroise, dont la construction d'origine était mentionnée dès 941. L'église a retrouvé son aspect actuel lorsqu'elle a été rénovée en 1992.

Longez le cimetière pour remonter vers le nord et le temple romain.

Temple romain

Rimski Hram

En plein centre de Nin, se trouvent les vestiges d'un monumental temple romain, le plus grand de la côte est de la mer Adriatique. Ils datent de la seconde moitié du 1er siècle de notre ère, du règne de l'empereur romain Vespazian en 69-79 après JC. La circonférence extérieure du bâtiment avait 33 m de long et 23,5 m de large. Un escalier monumental sur la façade menait au podium du temple dont on peut encore voir les fondations aujourd'hui. Sur le temple se trouvait une colonne corinthienne d’une hauteur initiale de 17 mètres.

Il est incroyablement bien conservé.

1/4

Non loin de là, vous verrez aussi les restes du forum romain.

Pour finir votre tour, longez la côte ouest, où on aperçoit les plages de Nin, jusqu'au sud pour revenir au pont.

Comptez une petite heure pour visiter ce village mais savourez.

Après Šibenik, 2 jours plus tôt, Nin est notre deuxième coup de cœur.

Il est presque 17h, on va maintenant se baigner.

En sortant du centre, vers les plages, vous vous apercevrez qu'il y a une multitude de marais salants. Nin est bien connu pour son sel. Le musée est d'ailleurs juste à côté et vous pourrez le visiter pour 25 kunas (5e).

 

Ždrijac

Il existe plusieurs plages à Nin. Nous avons choisi Zdrijac, qui est à proximité de la plus connue, Kraljičina (queen's beach)

Zdrijac (en bas) est donc rejoignable à la nage de Kraljičina (en haut).

Ces plages sont très agréables, l'eau est chaude, on a pied très longtemps et la vue sur les montagnes du Velebit est impressionnante !

1/3

Il est 18h30, on file pour une petite heure de route direction, l'île de Pag jusqu'à la ville du même nom !

pag

L'île de Pag, c'est encore un paysage différent. Elle est habitée depuis la préhistoire et ses habitants ont, pendant de nombreux siècles, tiré parti au maximum des maigres ressources : le sel et les moutons.

Ici, tout est vaste, le paysage est lunaire, aride, désertique. Conduire le long de ses côtes est magnifique. Vous entrerez sur l'île après avoir passé le pont Paški most, arrêtez vous juste avant pour quelques photos. Ce pont était le seul moyen d'accès pendant la guerre avec l'ex-Yougoslavie, il a failli s'écrouler en 1993 suite à un trop grand trafic.

On se dirige alors vers la ville de Pag, où plutôt les ruines de sa vieille ville.

Vieille ville de pag

Stari grad pag

Un peu en retrait du centre actuel de la ville de Pag, un peu d'histoire ne vous fera pas de mal, pour comprendre comment les habitants et surtout ù ils vivaient autrefois.

La chapelle Sainte-Marie (Crkva sv.Marije) est en parfait état mais les bâtiments annexes un peu moins.

Vous trouverez un plan avec une légende.

1/10

Pag

Revenez vers le centre actuel, garez-vous, le soleil se couche c'est parfait.

Pour être honnête, il n'y a pas grand chose à faire dans le centre de la ville, mais la basilique est très belle. Longez la rive pour le coucher du soleil, avec le pont allumé de bleu.

1/5

Il ne vous reste plus qu'à choisir un restaurant pour manger des cevapcici et surtout goûter le fromage de l'île, au lait de brebis, le Paski Sir ! Rendez-vous au Konoba Golija !

Bientôt 22h, dernière étape, qui en intéressera plus d'un ! 

Ces dernières années, on entend parler d'un Ibiza croate, un Ibiza bis. Il se trouve à quelques dizaines de kilomètres d'où on est.

Situé dans la ville de Novalja, la plage de Zrce accueille tout les étés des clubers de toute l'Europe.

Cap sur Zrce Beach !

Zrce beach

Désolé mais ce n'est pas nous qui allons vous vendre du rêve sur le lieu.

Pour un 21 juin, on s'attendait à des scènes bondées, avec une ambiance de feu, mais ça dépend des bars.

14 gars pour 2 ou 3 nanas, même les célibataires n'y trouvent pas leur compte.

Après, c'est sûr qu'en couple c'était dur d'apprécier mais même entre potes je ne pense pas que ça vaille le coup.

On arrive dans une impasse qui nous force à entrer dans le parking payant, en partant on le paye 2x plus cher qu'annoncé  à l'entrée. Et même les consos ne valent pas du tout le coup. Vous vous éclaterez autant voire plus dans une boîte lilloise ou belge.

Allez pas de regrets, c'était une belge journée !